Balthasar Burkhard

14 – 28 avril 1984

16 rue Quentin 21000 Dijon

Featured Posts

Photographe spécialisé dans les clichés en noir et blanc jouant des dégradés de gris, Balthasar Burkhard est un adepte des grands formats sériels. Après un apprentissage auprès du photographe Kurt Blum, Balthasar Burkhard, né à Berne (Suisse) en 1944, est engagé à la fin des années 1960 comme photographe documentaliste attitré de la Kunsthalle de Berne, alors dirigée par Harald Szeemann. Au fils des expositions qu’il photographie, il devient le témoin privilégié d’artistes qui vont influer sur son orientation artistique. Des œuvres minimalistes et conceptuelles, il retient pour ses propres travaux photographiques des caractéristiques telles que la sérialité, l’utilisation de matériaux bruts et l’appréhension physique de l’espace. Il participe à sa première exposition collective en 1970 au Kunstmuseum de Lucerne. En 1974, il se rend aux États-Unis où il enseigne à l’université de l’Illinois à Chicago et monte sa première exposition personnelle. Dans ses séries, il livre une lecture du corps à partir de détails choisis et démesurément agrandis : Autoportraits (1977), Pieds (1980), Genoux (1983), Torses (1984), Bras (1988), Veines (1988-1989). De retour en Suisse, à partir des années 1980, il commence à adopter la forme du polyptyque de grand format afin de magnifier l’essence des choses. Certains nus féminins longs de 8 et 13 mètres se déploient ainsi sur plusieurs panneaux, comme à l’exposition de la Kunsthalle de Bâle en 1983.

Liens