Francesco Vezzoli

23 mai — 12 août 2006

16 rue Quentin 21000 Dijon

Francesco Vezzoli est né en 1971 à Brescia, il vit et travaille à Milan.

Toute l’œuvre de Francesco Vezzoli est marquée par sa fascination pour l’époque du cinéma glamour et ses intouchables divas. Il juxtapose les références, mélange allègrement les genres qui se télescopent dans des travaux empruntant à l’univers télévisuel, à la culture populaire des soaps, à la psychanalyse freudienne ou au cinéma de Pasolini.

Il en résulte une production de films vidéos, aux scénarios surréalistes, dont honorent de leur participation certaines des icônes de son panthéon des fatales. Francesco Vezzoli développe parallèlement toute une production de broderies. Qu’il envisage à la fois en tant que procédé et en tant que produit. Dans son travail, la broderie devient un feu érudit, une activité solitaire ou obsolète aux antipodes de l’univers de strass qu’il aborde. La perfection technique de la vidéo y est alors confrontée avec l’imprécision ou le caractère fruste du canevas.

Il oppose aux icônes sur papier glacé un artisanat de broderie, vivant par procuration une « célébrité paranoïaque autoproclamée ». Son désir nostalgique est hybride, transposé à la réalité quotidienne contemporaine, sous forme de parodies fictionnelles.

Vezzoli réinterprète naïvement un réel donné à voir et interroge notre rapport à l’image au spectacle superficiel et cynique des médias contemporains en sublimant le désir d’un moule perdu.

 

Liens