I love Dijon Bruno Serralongue, Simone Westerwinter, Navin Rawanchaikul, Sarah Jones

7 juillet — 16 septembre 2000

37 rue de Longvic 21000 Dijon

Featured Posts

Le Consortium avait souhaité initier un rendez-vous annuel, estival, avec la ville dans laquelle il officie depuis plus de vingt ans : Dijon.
Intitulée I LOVE DIJON, cette manifestation regroupait pour son édition « pilote » quatre expositions monographiques : Bruno Serralongue,  Simone Westerwinter,  Navin Rawanchaikul, Sarah Jones.

Elle comprenait également cinq projets d’artistes – pouvant être des actualisations d’œuvres anciennes ou des créations – dans des espaces qui n’étaient pas forcément ceux que le centre d’Art utilise traditionnellement (espaces urbains, institutions confrères, etc.).

Ces formes de travail avec les artistes furent aussi pour Le Consortium l’occasion de poursuivre des collaborations : une proportion significative des artistes invités cette année-là avait déjà exposé au Consortium, d’une manière ou d’une autre : Brice Dellsperger, Jens Haaning, Piero Gilardi, Yan Pei Ming, Marc-Camille Chaimowicz.

Elle comprenait enfin des spectacles de danse (dans le prolongement du festival « Nouvelles Scènes », à Dijon depuis dix ans), et des concerts de musique, renouant avec une histoire qui fut celle du Consortium dès sa création (à la suite du mouvement punk et avant les changements substantiels des politiques ministérielles en faveur de l’art contemporain) en 1978.

Liens