Jacques Vieille

17 mars – 22 avril 1989

16 rue Quentin 21000 Dijon

Featured Posts

[Après sept ans]

Construction que Jacques Vieille réalise en 1991 s’apparente à une architecture virtuelle, faite d’un appareillage de blocs dessinés à la mine de plomb, à même les murs de trois salles successives, avec aux angles, des bossages vermiculés dont le modèle est emprunté au bâtiment de l’école nationale des Beaux-Arts de Dijon où Vieille fut étudiant.

« À Dijon, Le Consortium est une imbrication de salles relativement hétéroclites, un mélange réussi d’entrepôts, garage et appartements ; mon travail consistait à remettre en ordre, à littéralement redessiner une architecture…

Pendant l’élaboration de mon projet je n’ai jamais pensé aux murs peints que Gerhard Merz avait réalisés dans les salles du Consortium. Mon dessin est une construction projetée renvoyant à l’architecture, alors que chez Merz, même s’il y a structuration de l’espace (avec chambre et anti-chambre), c’est avec le texte et la couleur qu’il y parvenait. Seul le gris du fond peut dans mon cas induire l’idée du décor et j’ai choisi de relever le caractère particulier de cet espace où le spectateur est contraint de revenir sur ses pas, en ne projetant le dessin que sur la moitié des murs des salles (de manière asymétrique donc) quand Gerhard Merz avait créé un décor complet et symétrique. »

Dans les deux dernières salles de derrière, l’artiste avait installé des « tableaux » de papiers peints à motifs de colonnettes, dont les lais étaient coupées et assemblées de manière à évoquer des peintures : « On peut les considérer comme des tentatives pour réaliser des constructions qui échappent à la troisième dimension. Les panneaux de papier peint renvoient aussi aux théories sur l’origine de l’architecture développée au siècle dernier, désignant la nature comme modèle…ce sont des rééditions d’exemplaires du XIXe siècle qui autrefois suivaient leurs propriétaires d’appartement en appartement, que l’on décollait et recollait avec soin. »

Anne-Laure Even, octobre 1998, CompilationLe Consortium : une expérience de l’exposition

Liens