Jessica Diamond

4 juillet – 14 août 1997

37 rue de Longvic 21000 Dijon

Featured Posts

Le format rectangulaire des peintures Tribute to Kusama (la similitude des couleurs de fond avec les teintes utilisées par l’artiste japonaise, les entrelacs linéaires ou l’allusion aux citrouilles de la pièce Pumpkin, entérinent l’idée d’un hommage plutôt littéral) en appelle ouvertement à l’écran de cinéma.

Pourtant leur positionnement sur le mur revendique un statut proche du tableau, alors que l’élasticité de chaque œuvre, dont la présentation s’adapte aux dimensions de l’espace d’accueil, appartient au monde de la peinture murale éphémère. C’est au cœur du réseau des différences et des affinités entre tableau, écran et wall painting, que se tisse un enchevêtrement où le mouvement de lecture avant arrière (immersion et identification du texte en filigrane) se substitue à toute éventuelle possibilité de transgresser les limites du « cadrage » sur le mur.

Xavier Douroux

 

Liens