Marie Cool & Fabio Balducci « Il nunc s’e fatto scia » (Franco Scataglini)

15 février – 14 avril 2013

37 rue de Longvic 21000 Dijon

Featured Posts

Marie Cool (Française, née en 1961) et Fabio Balducci (Italien, né en 1964) collaborent depuis 1995. Ils vivent et travaillent à Paris.

Depuis 2000, ce duo d’artistes pratique essentiellement la performance (médium où l’œuvre d’art n’est pas un objet fini mais une expérience vivante). Marie Cool, ou une remplaçante, effectue, imperturbable, des actions, dans les espaces d’expositions. La série de gestes effectués par la
« performeuse » assise face à une table, sont réalisés, lentement et en continue, de manière aléatoire mais jamais improvisés. Dépourvus de toute intention expressive ou de théâtralité, ils s’apparentent pourtant à un ballet soigneusement chorégraphié mais dépouillé. Influencés par l’Arte Povera italien, le duo a fait le choix d’accessoires ordinaires : une ficelle, des feuilles blanches, des mouchoirs, des crayons, du ruban adhésif ou une bille. L’utilisation de la main, comme principal instrument de l’action, fait référence aux labeurs supportés quotidiennement par les hommes. Ces matériaux pauvres associés à des gestes simples et répétitifs donnent à voir un art emprunt d’un langage universel, compréhensible par tous.

L’interaction du spectateur avec cette forme d’art est indifférente. À l’image de l’homme qui ne peut intervenir sur l’écoulement du temps, la « performeuse » agit en dehors de toute participation du spectateur. Il peut ainsi se sentir mal à l’aise, ne sachant trouver sa place, comme s’il venait déranger la communion entre l’artiste et son objet, aussi simple soit-il. Pour Cool et Balducci, cette immersion est intéressante. Le happening existe même en dehors de la rencontre avec le public, l’arrivée du spectateur ne déclenche pas le début des « exercices ». Il n’y a pas non plus de frontalité directe comme avec une toile. Le public déambule autour de l’artiste qui manipule ses objets.

Loin de toute performance physique, les « exercices » de Marie Cool expérimentent la simplicité extrême, la durée, l’étirement du temps. Si l’art a pour vocation de faire naître des sensations, les actions de Cool et Balducci plongent le spectateur tout à la fois dans l’harmonie du mouvement et le malaise de l’incompréhension. Ne suivant aucune voie, ces artistes ne proposent rien de moins qu’un renouvellement de l’expérience de l’art.

Marie Cool et Fabio Balducci exposent pour la première fois à Attitudes (Genève) en 2000. Dès lors, leur travail a été exposé à la South London Gallery, au Centre Culturel Suisse (Paris), au Centre National de la danse (Paris), au Festival d’Avignon, au Festival Performa à PS1 (New York), à la Biennale de Berlin, et à la FIAC (Paris). Ils ont eu des expositions personnelles notamment à la galerie Catherine Bastide (Bruxelles), et au MUDAM, Musée d’art moderne (Luxembourg), à la Villa Médicis (Rome), au FRAC de Lorraine et à Art Frieze (New-York) avec la galerie Marcelle Alix qui les représente.

Liens