Michael Asher

7 juin – 27 juillet 1991

16 rue Quentin 21000 Dijon

Featured Posts

Proposition de projet pour Dijon

La proposition de projet pour Dijon tourne autour d’un élément qui jusqu’ici ne faisait pas partie du paysage touristique dijonnais et qui peut être une représentation des limites du tourisme, bien qu’il soit au service des touristes et des dijonnais dans la mesure ou il rend les monuments historiques fonctionnels. Je pense au système de chauffage, et surtout à sa partie centrale qui diffuse la chaleur dans les grilles et les radiateurs dans tout le bâtiment pendant les mois d’hiver. J’ai choisi 17 monuments dans le centre de Dijon(1).

Tel que je le conçois actuellement, le projet comprend trois parties :
a – une installation
b – un catalogue
c – des cartes postales

L’installation :
Comme je ne sais pas encore si j’utiliserais le Consortium ou le nouvel espace de l’Usine (pour le moment Le Consortium semble prévaloir)(2) il m’est difficile de décrire l’installation. Quoi qu’il en soit, le choix de l’espace pourrait dépendre de la taille des chaudières.
1. Pour l’instant, je souhaite que chaque chaudière soit représentée dans la salle d’exposition soit par un tracé en élévation soit par une vue en coupe (pour l’instant, je tends à penser que la vue en coupe correspondrait mieux à ce que je veux faire), (j’aimerais recevoir quelques ébauches d’élévations et de coupes avant de faire un choix définitif)(3).
2. Les tracés doivent être semblables à des dessins techniques et réalisés par un ingénieur.
3. Je suggère qu’il y ait des lignes de différentes épaisseurs s’il y a une hiérarchie dans la structure et si le dessin technique le permets.
4. Je souhaite que le dessin soit agrandi sur le mur à la taille réelle de la chaudière dans le bâtiment d’origine.
5. Un peintre devra ensuite reproduire le dessin sur le mur d’après l’image projetée(4).
6. Une peinture d’un noir mat devra être utilisée.
7. Je ne sais que proposer concernant le point de vue à prendre pour le dessin : en élévation ou en coupe. Je pense qu’il faudrait choisir celui qui décrit au mieux la chaudière(5).
8. J’aimerais recevoir des copies de chacun des dessins dès qu’ils sont terminés pour éviter tout changement de dernière minute.
9. Concernant dessin et peinture, je voudrais insister sur le fait qu’une grande précision est nécessaire pour que l’installation fonctionne. Sans cela, l’installation n’a aucun intérêt.
10. Je pense que les copies des ébauches et des dessins terminés aideront à prendre certaines décisions concernant l’installation et les composantes des dessins.
11. Je ne suis pas sûr encore du principe que j’utiliserais pour disposer les schémas des chaudières dans l’espace d’exposition. Cela peut dépendre de la date du bâtiment d’origine, de sa fonction, de sa localisation dans la ville ; ou bien du type de mécanisme ou de combustible des chaudières(6).
12. Sur un des côtés de chaque dessin (ou à un endroit spécifique sur le dessin technique), j’aimerais avoir les informations suivantes(7) :
a – la localisation de la chaudière
b – le fabricant
c – le type
d – la capacité
e – la période d’utilisation
f – la température à laquelle elle se met en marche
13. Je pense utiliser une photographie aérienne du centre de Dijon qui permettrait de situer les bâtiments les uns par rapport aux autres. On utilisera alors un système de numérotation pour identifier chaque bâtiment sur la photographie.
Cependant, il se peut que je réserve ceci pour le catalogue ou pour une plaquette d’information destinée au visiteur.
Ce n’est pas encore sûr mais si j’utilise une vue aérienne il se pourrait que je place le long des bords des photos encadrées des chaudières, reliées par une flèche peinte au bâtiment d’origine à l’intérieur de la vue aérienne. (ceci serait peut-être mieux pour le catalogue ; et on pourrait utiliser un plan des rues de Dijon pour l’espace d’installation)(8).
14. Je n’ai pas encore une idée précise quant au style et à la taille des caractères à utiliser pour les informations inscrites sur le mur. Je pense que la taille dépendra de l’espace et de la taille de la chaudière sur le mur. Pourriez-vous m’envoyer des exemples des styles de caractères les plus souvent utilisés dans ce genre de dessin technique ? À partir de là, il sera alors possible peut-être de déterminer quel style de caractère serait le plus adapté.
15. J’aimerais aussi avoir des exemples des emplacements les plus spécifiques sur les dessins techniques pour ces données.

Les cartes postales :
Les cartes postales représenteraient les chaudières de chacun des 17 sites historiques retenus pour ce projet(9).
Je souhaite utiliser des cartes postales afin que ces images soient distribuées et circulent avec les autres « photos-souvenirs » des bâtiments. Il faudrait que tout magasin qui vend des cartes postales soit le lieu de distribution de celles-ci.

1. Il faudrait que la photographie du recto ait un caractère documentaire et contienne autant d’informations que possible sur la chaudière et sur son environnement immédiat. Il n’est pas nécessaire que la photographie représente l’appareil sous le même angle que sur le dessin.
2. Au verso, dans le coin supérieur gauche, devront apparaître les mêmes données que celles figurant à côté du dessin sur le mur(10). Il faudrait également mentionner au dos de la carte qu’il s’agit d’un élément de mon projet au Consortium, 16 rue Quentin 21000 Dijon ; avec les dates de l’exposition ou seulement l’année(11). Faites-moi savoir comment dans un tel cas faire valoir les droits d’auteur.
3. Je souhaiterais que l’on accorde une grande importance à la production. Je ne sais pas encore si j’aurais besoin d’une photo noir et blanc ou couleur. Pour le moment, je suggère d’en faire une de chaque et je déciderai au vu des résultats. Si je retiens la version noir et blanc, j’aimerai que l’image soit imprimée avec plusieurs nuances de noir et j’utiliserai un cadre blanc peu épais. Pour une version couleur, l’image prendra toute la surface de la carte(12). Je ne sais pas jusqu’à quel point la couleur d’une chaudière peut être attrayante mais j’aimerais que l’on essaie de ne pas la dénaturer.
4. Comme je ne sais pas de quelle quantité de cartes postales nous aurons besoin, il est peut-être préférable de n’en faire qu’un petit nombre et de garder les clichés ; ainsi, si besoin est, elles pourront être rééditées.

Le catalogue(13) :

Enfin, je propose qu’on fasse un catalogue qui contienne une documentation de l’installation, la reproduction photographique des cartes postales et un ou deux textes (de préférence deux).

Il faudrait que l’un des textes traite de manière assez précise de la proposition artistique de façon à ce que le lecteur puisse avoir quelque chose de clair pour aborder le projet de Dijon voire le méditer. Je pense que, en premier lieu, il faudrait chercher un auteur qui puisse faire une analyse précise de l’exposition. Le second auteur pourrait être un étudiant en histoire de l’art qui traite de l’économie culturelle en France, des relations que l’art entretient avec celle-ci et avec le marché. Il se peut que pour l’auteur je délimite ainsi de façon trop précise son champ de réflexion ; vous ne devez considérer ceci que comme une simple suggestion.

1. J’aimerais que la production de ce catalogue fasse l’objet d’une attention aussi importante que celle accordée aux livres d’artistes.
2. Il y a plusieurs manières différentes de concevoir le catalogue, mais j’aimerais que l’on retienne celle qui permette au lecteur de comprendre le projet aussi clairement que possible. Toute suggestion de votre part sera la bienvenue. J’aimerais voir la version finale de la conception avec vous une fois que vous l’aurez mise au point. Et je veux avoir également la possibilité de revoir chacun des textes avant qu’ils ne soient imprimés.

S’ils n’apparaissent dans le catalogue qu’en français j’aurais besoin d’une traduction.

Je suggère que l’ordre de présentation des photos et des cartes postales soit le même que dans l’installation.

Voici une liste suggestive de ce qui peut apparaître dans le catalogue :
a – déclaration des organisateurs
b – citation de l’artiste
c – photographies de l’installation
d – photographies de chacun des murs peints
e – photographies des cartes postales (recto et verso)
f – textes de contributions
g – remerciements

Le catalogue peut sortir après l’ouverture de l’exposition. Ce peut être le seul moyen d’avoir des photos de l’installation. Je suis sûr que j’ai oublié un certain nombre de points mais s’il vous plaît envoyez-moi au fur et à mesure les informations suivantes pour m’aider à prendre les décisions concernant l’exposition :
1. des vues en plan et en élévation de l’Usine.
2. plusieurs plans du Consortium de façon à ce que je puisse envisager différentes dispositions des dessins.
3. l’étude faite pour la chaudière de la cathédrale : d’une part, il se peut que cette chaudière ait un certain nombre de points communs avec les autres chaudières de Dijon ; d’autre part, l’étude peut nous diriger sur d’autres sources d’informations.
4. les données de chacun des systèmes de chauffage.
5. les dimensions de chacune des chaudières.
6. les ébauches des dessins en coupe et en élévation (au vu de ceux-ci, je vous ferai savoir lequel des angles je choisis pour l’installation).
7. copie des dessins finaux.
8. des photos couleur et noir et blanc pour que je puisse décider de ce qui convient le mieux pour les cartes postales.
9. la maquette du catalogue.
10. les textes du catalogue.
11. des exemples des emplacements spécifiques des données sur les dessins techniques.

Liste des bâtiments(14) :
Cathédrale Saint-Bénigne, Eglise Saint-Michel, Eglise Notre-Dame, Théâtre Municipal, Théâtre du Parvis Saint-Jean, Musée des Beaux-Arts, Musée d’Art Sacré, Musée Magnin, Musée de la Vie Bourguignonne, Musée Archéologique, Musée d’Histoire Naturelle, Hôtel de Ville, Palais de Justice, Hôtel Chambellan, Hôtel de Vogue, Cellier de Clairvaux.

Je pense que la plus grande partie du travail peut être faite par courrier mais il serait bien que nous puissions nous rencontrer une ou deux fois à Dijon avant que je ne reparte pour les Etats-Unis le 28 août. Je pourrais également venir quelques jours au mois de janvier. De toutes façons, si vous voulez que l’on se rencontre pendant que je suis en Europe, vous pouvez laisser un message à Paris au 48 78 23 93. J’essaierais de vous téléphoner régulièrement.

Je pense que le projet prend bonne tournure, et j’apprécie votre concours. Meilleurs souvenirs.

Michael Asher, 8 avril 1990

 

1. Au départ, Michael Asher avait fait une première sélection de 22 bâtiments. Finalement, 16 ont été sélectionnés.
2. L’exposition eut lieu au Consortium du 7 juin au 27 juillet 1991.
3. Les schémas des chaudières ont été réalisés en coupe axiale.
4. L’échelle des schémas est de 1/1.
5. voir note 3.
6. Chaque coupe fut dessinée sur un mur différent. Leur succession dans l’espace d’exposition s’organise selon la fonction du bâtiment d’origine. Les « cartels » de chaque chaudière sous forme de notices techniques, ont été placés au coin inférieur gauche du mur sur lequel elle été représentée.
7. Les notices comportent la localisation, le type, la puissance en kilowatts et la date d’installation de la chaudière ; ainsi que la vue et l’échelle.
8. Cette idée n’a pas été réalisée, ni pour l’installation, ni pour le catalogue.
9. voir note 1.
10. Les cartes postales se présentent de la même façon que les cartes postales traditionnelles. Au verso, figurent le nom du monument, éventuellement sa fonction et la date de sa construction ; également la localisation dans le monument, la date d’installation et le cubage de la chaudière.
11. Il est mentionné au verso de la carte postale les dates de l’exposition Michael Asher au Consortium, ainsi que sa  qualité d’auteur de la série de 16 cartes postales.
12. Les photos des cartes postales ont été prises en couleur par Pascal Pique, et occupe toute la surface du recto.
13. Le catalogue fut édité en 1992 et comprend 95 pages. Outre les remerciements, il se décompose en quatre parties : vues en n/b de l’installation au Consortium, salle par salle ; photos n/b de chaque schéma en coupe des chaudières,  elon leur ordre de succession dans l’espace d’exposition ; reproductions couleurs recto/verso de la série des 16 cartes postales selon le même ordre ; deux textes de contributions en version anglaise et française, l’un écrit par Abigail Solomon-Godeau, critique d’art, l’autre par Frederick Leen, conservateur de musée.
14. Liste établie selon l’ordre choisi pour l’installation des schémas des chaudières dans l’espace d’exposition.

(Notes par Laure Temmerman)

Michael Asher

(Le Consortium)

Liens