Moral Maze Angela Bulloch, Maurizio Cattelan, Liam Gillick, Dominique Gonzales-Foerster, Douglas Gordon, Lothar Hempel, Carsten Höller, Pierre Huygue, Paul Ramirez-Jonas, Jorge Pardo, Rirkrit Tiravanija, Xavier Veilhan

22 juin – 12 août 1995

Le Labyrinthe moral est un environnement dans lequel une enquête est menée. Des « témoins sont invités à expliquer et à défendre devant un jury leurs positions. Durant chaque cession, ils auront à répondre à de longues séries de questions.

Ce projet d’exposition se présente sous la forme d’un transfert.

Labyrinthe moral est la traduction littérale de Moral Maze, une émission de radio de la BBC. Dans sa version originale, Moral Maze est un tribunal composé de journalistes, sociologues, philosophes, devant lequel un témoin se présente. Il se doit de répondre à toutes les questions de la façon la plus précise possible. A aucun moment le tribunal ne le juge, le jury le composant étant pris dans ce qu’il appelle un labyrinthe moral. Il tente par contre de tout lui faire dire, d’avoir toutes les informations qui serviront à mieux comprendre.

Un modèle d’investigation

Ce projet est une invitation faite à des artistes, de concevoir un espace d’investigation au Consortium, à Dijon, dans lequel des personnalités seront invitées à témoigner.

Labyrinthe moral est un environnement conçu par des artistes où il est possible de poser des questions sur le plus grand nombre de domaines parallèle à leurs idées.

Les questions seront précises, ce ne sera pas un débat mais une enquête transversale préparée par des artistes. Ces cessions porteront sur la structure réelle et subjective de la société. Labyrinthe moral est un espace collectif.

Les témoins

Ils viennent de l’horizon très différents, voici une liste qui n’a de valeur qu’à titre indicatif :
-économie
-neurochirurgie
-histoire
-cuisine
-travaux publics
-…

L’exposition

Voici le moment venu de suggérer à des artistes de réfléchit à ce Labyrinthe Moral et de le concevoir.
Au lieu de partir d’un point de départ clair, les organisateurs se comporteront comme des inquisiteurs.
Si le labyrinthe moral est construit autour d’un espace principal, qui sera la chambre d’investigations ?
Qu’elle est la nature de l’espace, quel type d’espace peut exister parallèlement ?
Quel type d’informations doivent circuler sur le projet lui-même, ou sur les différents participants ?
Sous quelle forme ?
Donc, comment documenter les cessions ?
Quelles méthodes utiliser pour les procédures ?
Quel témoins inviter ?
Quelles questions poser ?

Il est peu probable qu’une seule personne se sente capable de prendre en charge l’ensemble de ces questions, c’est pour cela que toute proposition que nous recevrons, sera considérée comme une proposition centrale du projet. Que ce soit juste une question faxée ou la prise en charge d’un espace complet.

Un scénario possible

La Chambre des nuages : la pièce principale dans laquelle les recherches ont lieu, est une vaste salle.
La Chambre aux questions : des nuages recouvrent le sol, une grande table blanche et derrière, un groupe de personnes attend leur invité.

Présent aussi autour de cette table, un professionnel de la publicité, généralement embauché pour visualiser les idées des créatifs. Cette personne montrera sous la forme de dessins, toutes les idées développées par les invités.

Ces dessins sont ensuite réunis et constituent une bande dessinée mentale.
Un photographe professionnel est présent à toutes les séances.
Le labyrinthe existe, il peut être visité. La Chambre des miroirs réfléchit la totalité du décor.
Un Atelier de travail en forme de menuiserie.
Un Espace de repos avec des chaises: un espace privé et toujours fermé, un espace des regards où les procédures peuvent être vues et entendues.

Liens